Menu Fermer

Broyeur

Depuis que je suis arrivé au jardin Robinson, on a souvent parlé d’apporter nos déchets végétaux (légumes, fruits et tout ce qu’on met dans le composte) au jardin. Puisque notre sol un peu fatigué, il a été maltraité par les sablière, c’est important de lui apporter de la matière, de la bonne matière si possible.

La forme habituel pour faire ce genre de chose, c’est de faire du composte. Le soucis, c’est que la décomposition dans le composteur cré des dégagement de méthane relativement important il parait. Vu que nous ne captons pas ce gaz pour en faire de l’énergie, c’est un peu dommage. Répandre directement ces déchets broyer sur les carrés semble une approche plus directe et moins polluantes.

Cette histoire d’émission de gaz n’est pas tout a fait vérifié. J’aime bien l’approche de prendre le temps avant de tout changer, de ne changer qu’une chose à la fois, et ici nous avons des composteurs, utilisons les, on verra plus tard.

Apparemment, une personne a bricolé un vélo couplé à un broyeur pour déchiqueter ses déchets. Impossible de remettre la main sur un plan…

En pensant broyage, je me retrouve à penser aussi au BRF. Le BRF, c’est le bois raméal fragmenté. C’est le fait de broyer les rameaux de l’année (plein d’énergie) pour les répandre sur le sol pour l’enrichir. Nous avons des branches de ce type, mais on les entassent dans un coin pour le moment…

J’ai envie d’avoir un broyeur qui fait tout ça.

Je me renseigne un peu sur les broyeurs; je trouve des broyeurs électrique, des broyeurs thermiques, des broyeurs en attelage (pour tracteur) et des trucs beaucoup plus gros, en mode industriel. Je découvre également des divers systèmes de broyage : lames, vis sans fin, rouleau.

Il devient assez clair que financièrement, je n’ai pas de quoi offrir un broyeur thermique au jardin. Je regarde donc les occasions en broyeur électrique. Apparemment, c’est possible de broyer des petites branches avec… Mouais. Je suis également surpris par le nombre d’offre qui existe. C’est louche.

Après une bonne discussion avec des amis, dont un me raconte une histoire de personne broyé dans un thermique et l’autre qui m’explique pourquoi il y a autant d’occasion sur le marche : ça ne fonctionne pas bien; je décide de ne rien acheter, c’est peut-être le mieux.

Nous allons donc garder nos composteurs pour le moment, et entasser le bois dans un coin pour le laisser pourrir. Peut-être la question du broyeur à pédale, pour réduire le composte en miette, pourrait être intéressant malgré tout. J’ai également découvert les hache-paille durant ces recherches; c’est peut-être une autre option intéressante, mais est-ce que ça couperait autre chose que de la paille ? Vu la structure, je ne suis pas sur.

 

Attendre une opportunité, ou un besoin plus clair, voilà une décision qui me semble sage.