fbpx
Menu Fermer

Une après midi pour le sol

Aujourd’hui, je profite d’être disponible pour venir avancer sur les cadres au jardin. Dans ma tête, je vais en faire au moins un, voir deux ! Bien motivé, j’ajoute un rectangle rapidement, à coté du L de dimanche.

Ensuite, il faut aéré le sol. Apparement, on fait ce genre d’opération avec une fourche bêche:

Cet outil travaille par enfoncement et poussée lente pour morceler le sol et émietter la terre épaisse.

C’est vrai que le sol que nous avons travaillé dimanche semble plus souple.

cadre en planche de bois, forme L
Cadre en L réalisé le dimanche 14 janvier 2018

Il faut savoir que le terrain du jardin est un peu particulier, le sol est abimé. L’histoire courte, que l’on retrouve sur wikipedia évoque l’exploitation du sol par une filliale des Grandes Sablières Modernes. Le sol est rempli de cailloux et de gravas que cette filliale a utilisé pour remettre à niveau.

Un article du monde évoque également un peu d’histoire au cours d’une promenade de Poissy à Chanteloup (article dans le cadre du Grand Paris). On y apprend que les égouts de Paris étaient utilisés pour faire de l’engrais à Carrières-sous-poissy, le marchaichage fonctionnait bien, tous le monde etait content, jusqu’au dévelloppement industriel qui a fini par polluer les sols.

Il y a du boulot pour regénérer le sol, c’est un des grands défi des Robinson.

Cette histoire de sol pollué est aussi la raison pour laquelle nous utilisons des cadres de culture, que nous remplissons avec de la bonne terre non pollué.

En me documentant pour écrire cet article, je découvre l’existance de jardins de phytoremédiation que je vais aller voir un de ces jours, une source d’inspiration pour dépolluer les sols du Chateau ?

De la terre dans le cadre

En attendant, voici la procédure que nous suivont :

– faire un cadre (nous avons des carrés, des rectangles et des L)

– aérer le sol (avec la fourche-bêche)

– remplir de terre, de composte et de matière provenant d’endroit sain (j’ai mis un peu de sciure de bois dans ceux la)

– couvrir (paillage, feuille) pour laisser la terre travailler.

Il reste 3 cadres en L à faire, et 8 en rectangles. Mais il ne nous reste qu’une planche de 4 mètres par 20 cm. Pour finir les cadres, il nous manque 61 mètres de planches pour le moment. À suivre.

 

Feuilles et pailles dans le cadre

 

J’ai également pu découvrir une petite partie de la vie au chateau en semaine, disons les quelques personnes sorti pour s’aérer; j’ai également eu la joie de rencontre Jean-Pierre, l’homme à tout faire du chateau; croisé Andreas du restaurant « Le Jouvence »; vu  de loin le chef de ce restaurant : Angel; et avoir la visite de Laurence qui travail à coté.

A noter également, j’ai commencé à déplacer les outils pour les sortir du chateau d’eau. Ils sont posés sur le sol dans l’atelier pour le moment. Il y aura sûrement une activté « aménagement de l’atelier » dimanche prochain 😀